Marionnette ombre Ravana en Cuir tige en bois

Marionnette ombre Ravana en Cuir tige en bois

39.00 € 39.00 € 39.0 EUR

39.00 €

Ajouter au panier

Le démon Ravana, roi des rakshasas de Lankâ - l'actuel Sri Lanka -, est l'ennemi de Rāma dans l'épopée du Rāmāyaṇa. Il est parfois nommé Dashânana, « dix têtes » ou Dashamukha, « dix visages » car il est représenté généralement avec dix têtes et vingt bras.
En cuir, Tige en Bois, grand taille : 95 cm

MOB75YDRAV1



0

Wayang Kulit / Marionnette d'ombre de Jogjakarta, Java, Indonésie.
Marière : En cuir, et la tige en BOIS

Mesure : 95 cm (la tige inclus) ; 68 cm (hors la tige)

Personnalité :

Le démon Ravana (IAST: Rāvaṇa), roi des rakshasas de Lankâ - l'actuel Sri Lanka -, est l'ennemi de Rāma dans l'épopée du Rāmāyaṇa1. Il est parfois nommé Dashânana, « dix têtes » ou Dashamukha, « dix visages » car il est représenté généralement avec dix têtes et vingt bras.

Rāvaṇa est l'époux de Mandodarî et le père d'Indrâjit, parfois nommé Meghanâda, de Trishiras aux trois têtes, de Devântaka, de Narântaka et de Atikâya. Il est considéré comme le rédacteur du Kumâra-tantra.

Rāvaṇa s'empara du trône de son demi-frère Kuvera, le roi légitime de Lankâ et de son palais volant, Pushpaka. Ses dix têtes et vingt bras sont probablement les symboles des pouvoirs qu'il avait obtenus de Shiva. En effet, Rāvaṇa se vit accorder par le dieu, à la suite de ses prières, un avantage : il serait dorénavant à l'abri des attaques des devas, les divinités, des asuras, leurs ennemis, des rakshasas, les démons, des gandharvas, les musiciens célestes, des yakshas, les demi-dieux serviteurs de Shiva et des autres créatures célestes ou magiques. Dans son arrogance, Râvana oublia de demander d'être protégé des humains.

Pour tuer le démon Rāvaṇa, Vishnou s'incarna en Rāma. Aidé par son oncle Maricha, Rāvaṇa captura et emprisonna Sîtâ, la femme de Rāma. Rāma et son fidèle commandant en chef, le singe Hanuman, conduisirent une armée composée d'hommes et d'animaux, pour détruire Râvana et libérer Sita. Cette expédition est racontée dans le Rāmāyaṇa.

La mort de Rāvaṇa est célébrée par la fête de Dussehra (ou Dushera ou Dussera) durant laquelle ses effigies sont brûlées en public.

Rāvaṇa est nommé Thotsakan en thaï, Riep en khmer, Hapkhanasuan ou Phimmachak en laotien, Rahwana ou Dasamuka en Indonésie.


Histoire de Ramayana :

Le Râmayana a été fixé par écrit plusieurs dizaines de siècles aprèsle règne supposé de Râma, probablement autour du début de l'èrechrétienne. Cependant, les dévots hindous acceptent le Râmayana commeun compte-rendu fidèle de la vie du Râma historique.

Dans l'hindouisme, Râma est considéré comme le septième avatar du dieu Vishnou. Il est l'image de l'homme parfait et est adoré au même titre que son compagnon Hanuman, la fidélité incarnée, le dieu-singe qui l'aide dans ses aventures.

Râma est le prince d'Ayodhyâ,fils de Dasharatha et de Kaushalyâ. Sa belle-mère, la deuxième épousede son père, Kaikeyî persuade le roi de donner le trône à son proprefils Bhârata et d'exiler Râma durant quatorze ans. Râma, son épouse etson frère Lakshmana trouvent refuge dans la forêt. Durant cet exil, son épouse Sîtâ, la fille du roi Janaka de Videha, est enlevée par le démon Râvana, le roi des Rakshas sur Lankâ, identifiée généralement comme l'actuelle Sri Lanka, mais que certains auteurs comme Louis Frédéric place plutôt sur l'une du groupe de sept îles – peut-être la Heptanesia de Ptolémée – qui sont à l'origine de la ville de Mumbai. Râma, avec l'aide d'Hanumân, construit un pont entre l'Inde et l'île de Ceylan, sauve Sîtâ, tue Râvana et devient roi d'Ayodhyâ.

Râma tue également Vali, le roi-singe de Kishkindhya. Il est protégé pendant ses aventures par Agastya, et sauve également Ahalya après qu'elle fut transformée en pierre par son mari pour avoir eu une aventure avec Indra.

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté en tant que pour poster un commentaire.